Monthly Archives

septembre 2021

Réunion avec une équipe danoise en mission à Bamako dans le cadre de la formulation de la phase III de son programme régional Sahel Paix et Stabilisation (PSP III)

By Actualités No Comments

Contexte

Dans le cadre de la formulation de la phase III de son Programme régional Sahel Paix et Stabilisation (PSP III), une mission conjointe du Ministère des Affaires Etrangères et du Ministère de la Défense du Royaume du Danemark, en séjour à Bamako, a eu des échanges avec le Directoire du Collège Sahélien de Sécurité (CSS), ce 08 septembre 2021 dans les locaux dudit Collège.

Cette mission conduite par Mme Signe Schelde, Première Secrétaire à l’Ambassade du Danemark à Bamako était composée de :

– Kenneth Albret, Attaché de défense et Conseiller militaire à l’Ambassade du Danemark ;

– Niels Christian Larsen, Danish Defence Command ;

– Jens Frederik Haack Assum, Garde Nationale du Danemark ;

– Kathleen White, process consultant ;

– Claude Mauret, formulation consultant.

Selon les hôtes Danois, le Programme Régional Sahel Paix et Stabilisation du Danemark (PSP) depuis 2013 constitue un instrument important pour réduire les facteurs de fragilité et de conflit au Sahel. Il repose sur une approche intégrée entre le Ministère des Affaires Étrangères et le Ministère de la Défense du Danemark, apporte un soutien aux organisations sous-régionales en utilisant  les fonds relevant de l’Aide Publique au Développement (APD) et non-APD. Le PSP II (2018-2021, étendu jusqu’en juin 2022) a pour objectif de « contribuer à la stabilité, la justice et la sécurité pour la population du Sahel ».

Stratégie/Objectif 

Le PSP dans sa phase III va couvrir la période 2022-2026. Ses orientations générales seront notamment de :

  • Maintenir les efforts sur les trois pays prioritaires du PSP : Mali, Burkina Faso, Niger ;
  • Privilégier le volet régional, en valorisant les approches transfrontalières et l’appui aux institutions sous-régionales ;
  • Réduire le nombre d’engagements ainsi que de partenaires ;
  • Allonger la période de mise en œuvre de 3 à 4 ans ;
  • Privilégier une approche intégrée entre les ministères des affaires étrangères et de la défense ;
  • Élargir la sphère géographique d’intervention aux nouvelles zones à risque tout en maintenant un fort intérêt pour le Liptako-Gourma.

Deux objectifs stratégiques préliminaires sont retenus, à savoir :

  • Améliorer les relations entre populations locales et forces de défense et de sécurité, par une meilleure protection des civils, un meilleur respect des droits humains et une réduction de l’impunité face aux abus commis.
  • Soutenir une stabilisation durable qui intègre la réconciliation des communautés, le retour des services de base, l’amélioration des conditions de vie et la prévention de la violence et de l’extrémisme violent.
  1. Budget du PSP III

Le programme est prévu pour quatre années, de mi 2022 à mi 2026. Il prévoit une augmentation des fonds d’environ 300-350 millions DKK (40-47 millions d’Euros). Le programme sera financé par le Fonds pour la Paix et la Stabilisation à hauteur de 200 millions DKK. Le Ministère de la Défense du Danemark contribuera à hauteur de 10 millions DKK en 2022, 12 millions en 2023 et environ 12 millions DKK les années suivantes. Une contribution financière du Ministère Affaires Étrangères de la Norvège, à hauteur de 75 millions DKK est également envisagée. En comparaison, le budget du PSP II était de 166 millions DKK.

  • Organisation

L’orientation stratégique du Programme et son alignement sur les priorités danoises et internationales pour la région seront assurés par un Comité de Pilotage Stratégique du Programme (CPSP) au niveau régional, présidé par l’Ambassade royale du Danemark (RDE) à Bamako, qui sera responsable de la direction générale du Programme.

Pour faciliter l’administration du Programme du Sahel, l’Unité d’Appui au Programme du Sahel (UAPS) créée à Bamako au cours de la Phase I du Programme apportera un appui pour la formulation de Phase III.